Actualités Politique

Hubert Richard délaisse son déguisement

Quand le costume fait ombrage aux idées 0

Par Éliane Thibault

Le costume du candidat à la mairie Hubert Richard aura su attirer l’attention, mais pas celle escomptée.

Photo: ARCHIVES

Le costume du candidat à la mairie Hubert Richard aura su attirer l’attention, mais pas celle escomptée.

SHERBROOKE - 

Le costume de super héros vert qu’arbore Hubert Richard depuis le début de sa campagne électorale n’a visiblement pas fait l’unanimité. Devant les réactions que celui-ci a suscitées au cours des dernières semaines, le candidat à la mairie de Sherbrooke a décidé de s’en départir.

« Il y a des personnes qui ont plus ou moins compris le pourquoi de la chose. Il y en a pour qui la politique est presque sacrée, c’est quand même la chose qui nous gouverne, et ils se sont sentis vexés à travers cela », explique le chef du parti Comme une eau terre.

L’accoutrement aura franchis les barrières locales en étant même présenté sur les ondes de la télévision d’état. Si Hubert Richard dispose d’un sens développé pour l’autodérision, des candidats qui se présentent sous la bannière de son parti ne voyaient pas l’opération du même œil. Il admet qu’au moins trois d’entre eux avaient hâte que le chef du parti passe à autre chose.

Au Québec, on a une culture de l’autodérision qui est ancrée depuis un certain temps et j’aurais espéré qu’on ose continuer dans ce sens. Ce que j’ai vu, c’est que ça ne passait pas à Sherbrooke », soutient-il.

Dans un communiqué envoyé aux médias, Hubert Richard a tenu à s’excuser auprès des gens qu’il aurait pu offenser. Celui qui souhaitait attirer l’attention sur les idées de son parti a cependant été forcé de constater qu’il attirait surtout les moqueries et les critiques.

« Une chose que je ne regrette pas là-dedans, c’est d’avoir brisé le moule. Je ne m’attendais pas à une réaction aussi vive. Par contre, je ne suis pas sûre qu’on aurait eu la même exposition médiatique si je n’avais pas eu ce costume », ajoute-t-il.

Priorité sur les idées

Hubert Richard tient à rassurer les électeurs : le reste de la campagne électorale se fera sans costume. Celui-ci a d’ailleurs été donné à l’équipe de l’émission Infoman.

Malgré les reproches, Hubert Richard soutient que le maire sortant, Bernard Sévigny, utilise l’excuse du costume pour refuser de débattre. Le chef du parti Comme une eau terre assure toutefois que sa démarche est sérieuse.

« On est le seul parti au Québec qui demande à la population de véritablement s’engager pour le développement durable. Ce n’est pas n’importe quoi! Plusieurs personnes nous ont dit que notre programme se tient debout », affirme-t-il.

Maintenant que le costume est délaissé, Hubert Richard espère que les gens démontreront de l’intérêt pour le fond des idées proposées par son parti.

 

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.