Les Sherbrookois s’approprient le mont Bellevue

Christian Caron christian.caron@tc.tc
Publié le 7 janvier 2016

Le ski de fond a retrouvé sa popularité d’antan au cours des dernières années et la station du mont Bellevue se veut une destination très accessible pour les Sherbrookois.

©TC Media - Christian Caron

Plus que jamais, la station de ski du mont Bellevue est perçue comme étant une des destinations familiales par excellence des Sherbrookois, selon ses gestionnaires.

«Depuis quelques années, les Sherbrookois se sont réappropriés encore davantage leur station de ski. Surtout depuis la fermeture de la station de Montjoye», indique avec une fierté non dissimulée Armand Laroche, gestionnaire associé au mont Bellevue.

Selon lui, la hausse de la clientèle des dernières années est attribuable à plusieurs raisons. «On assiste à une intéressante relance du ski de fond depuis une dizaine d’années, constate M. Laroche. Cette discipline avait été très attrayante dans les années 1970, mais sa popularité s’est estompée pendant un bon bout de temps par la suite. L’engouement est de retour.»

M. Laroche ajoute que les pistes de ski de fond sont actuellement en excellente condition. «Au fil des années, nous avons procédé à l’acquisition de nouveaux équipements et nous avons peaufiné nos techniques, ce qui a contribué à une nette amélioration de nos sentiers», souligne-t-il.

La raquette compte également un nombre d’adeptes non négligeable. Et nouveauté : le «fat bike», un type de vélo de montagne muni de pneus d’hiver. «On en voit de plus en plus dans les sentiers, une bonne cinquantaine chaque jour, mentionne Robert Blais, directeur général de la station depuis maintenant quatre ans. Bien souvent, ce sont des adeptes qui viennent ici en été et qui veulent continuer de s’entraîner en hiver pour garder le rythme.»

Autre installation grandement appréciée : le tapis-ski qui permet aux skieurs, principalement les jeunes de moins de 10 ans, d’accéder plus facilement au sommet de la montagne. «Par les années passées, on criait sur tous les toits que nous étions une station spécialement dédiée à la famille et on ne misait même pas sur une remontée mécanique. Il fallait y voir. On a donc procédé à l’achat d’un tapis provenant du mont Orford. Les familles sont maintenant comblées pleinement», assure Armand Laroche.

Bien située

Robert Blais et Armand Laroche voient l’avenir positivement pour la station sherbrookoise. «Ici, tout le monde y trouve son compte. Il y a une grande variété d’activités hivernales, que ce soit le ski alpin, le ski de fond, la glissade en tube, la raquette, la marche, le vélo ou le patinage sur l’anneau glacé. C’est une base de plein air destinée aux Sherbrookois», proclame avec insistance Armand Laroche.

Selon les deux hommes, le mont Bellevue offre des avantages indéniables à la population sherbrookoise. À commencer par l’accessibilité du site. «C’est situé en plein cœur de la ville. Quand je discute avec des dirigeants de stations d’autres villes, je vois bien qu’ils sont un peu jaloux de notre positionnement géographique. Non seulement c’est facile d’y venir, mais c’est l’endroit tout désigné pour apprendre à skier. Ce sont de belles sorties à faire en famille», s’attarde à dire Armand Laroche en insistant sur la sécurité des lieux.

«On offre un bon encadrement ici, nous ne sommes pas à l’abri de certains incidents, mais les gens sont généralement en sécurité. Et on ne risque pas de se perdre dans la montagne», ajoute le gestionnaire qui est en place depuis plusieurs années.