Un Gaspésien tué au Burkina Faso

Thérèse Martin redaction_rimouski@tc.tc Publié le 17 janvier 2016

©Facebook

Louis Chabot, originaire de La Matapédia, est parmi les Québécois tués dans l’attentat qui a été perpétré vendredi dernier au Burkina Faso.

M. Chabot est l’une des six victimes québécoises de cet attentat terroriste survenu dans un hôtel et un restaurant de la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. Originaire d’Albertville dans La Matapédia, Louis Chabot a étudié au Cégep de Rimouski puis à l’Université Laval. Résidant maintenant à l’Ancienne-Lorette, dans la région de Québec, il enseignait dans une école de la Commission scolaire de La Capitale.

Il s’est rendu au Burkina Faso dans le cadre d’un voyage humanitaire, en compagnie de ses amis, Gladys Chamberland, Yves Carrier et leurs deux enfants, de même que Suzanne Bernier. Le groupe était à Ouagadougou depuis un mois dans le but d’y construire une école.

Le député du comté de Rimouski, Harold LeBel connaissait bien Louis Chabot qu’il tenait en haute estime, notamment pour sa grande générosité.

En manchette

:L’archéologie se taille une place au Musée de la nature

En ce mois de l’archéologie, les dirigeants du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke désiraient ardemment offrir une visibilité à cette discipline encore trop méconnue des gens. C’est ainsi qu’une démonstration des techniques ancestrales de production d’outils en pierre et d’allumage (feu) aura lieu le samedi 13 août.

Un Gaspésien tué au Burkina Faso

Thérèse Martin redaction_rimouski@tc.tc Publié le 17 janvier 2016

©Facebook


Louis Chabot, originaire de La Matapédia, est parmi les Québécois tués dans l’attentat qui a été perpétré vendredi dernier au Burkina Faso.

M. Chabot est l’une des six victimes québécoises de cet attentat terroriste survenu dans un hôtel et un restaurant de la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. Originaire d’Albertville dans La Matapédia, Louis Chabot a étudié au Cégep de Rimouski puis à l’Université Laval. Résidant maintenant à l’Ancienne-Lorette, dans la région de Québec, il enseignait dans une école de la Commission scolaire de La Capitale.

Il s’est rendu au Burkina Faso dans le cadre d’un voyage humanitaire, en compagnie de ses amis, Gladys Chamberland, Yves Carrier et leurs deux enfants, de même que Suzanne Bernier. Le groupe était à Ouagadougou depuis un mois dans le but d’y construire une école.

Le député du comté de Rimouski, Harold LeBel connaissait bien Louis Chabot qu’il tenait en haute estime, notamment pour sa grande générosité.